WD800BEVT-75ZCT2

 

Suite à la chute de son ordinateur en veille, depuis la mezzanine, la cliente se rend chez son dépanneur informatique local afin de tenter de récupérer ses données restées sur le disque dur.

Le technicien démonte et sort le disque de l’épave du portable et essaye de le brancher dans sa tour où le disque n’est pas détecté et émet de forts bruits. Le disque ne tourne plus, l’axe moteur est faussé suite au choc.

L’unique plateau du disque est transféré dans un disque identique en état de fonctionnement, puis le firmware du disque est réparé afin de rétablir l’accès aux données.

Le client a récupéré la totalité des données demandées en bon état (Répertoire Utilisateur Windows, Mes documents, Mes images).

Maxtor STM3320613AS

 

 

Le disque dur démarre bien, mais claque et s’arrête de tourner, il n’est pas détecté par le système.

Après la réparation du firmware et remplacement du bloc têtes du disque, la totalité des données du disque ont été récupérées en bon état.

WD20EZRX-00DC0B0

Suite à la chute en fonctionnement du disque dur, il n’est plus détecté, claque et s’arrête de tourner.

Après ouverture en “atmosphère propre” et remplacement du bloc têtes, un clone du disque est réalisé.

Le client a récupéré 72.25 % des données du disque en bon état. Certains fichiers sont endommagés par des secteurs illisibles (zones rayées sur les plateaux), et ce, malgré plusieurs tentatives de lecture et relecture avec différents réglages des paramètres.

ST3250310NS

Les deux disques durs composent un ensemble raid 1 (Mirroring), l’ensemble de données est répliqué sur les deux disques durs et permettent, en cas de défaillance de l’un des deux supports, de continuer à travailler en mode dégradé (Tolérance de panne).

Le client, lorsqu’il a pris son poste le matin, ne retrouve plus la partition où sont stockés ses documents bureautiques et ses bases de données SQL. Il appelle donc son prestataire informatique local qui constate que la grappe de disques est HS, suite à l’expulsion des deux disques par le contrôleur RAID du serveur.

Le prestataire sort donc les deux disques du serveur afin de contrôler l’accès aux données individuellement, un disque n’est pas détecté, le second montre une arborescence, mais fait planter l’explorateur Windows lorsque l’on souhaite naviguer dans les dossiers.

Rendez-vous est pris le jour même, afin de faire le diagnostic et la récupération des données, le client étant bloqué dans son travail. Le disque dur qui est détecté mais fait planter l’explorateur est le premier à être diagnostiqué, l’accès aux données rétablit on s’aperçoit que le disque avait été éjecté du RAID 9 mois plus tôt, les données qu’il contient ne sont donc pas à jour, par sécurité un clone est réalisé. Le travail est abandonné sur ce support,  le second disque démarre bien, n’émet pas de bruit particulier, de nombreux secteurs sont défectueux et une des têtes présente des difficultés de lecture.

Après remplacement du bloc têtes, les fichiers SQL sont extraits sans erreur de lecture et mis à disposition du prestataire pour qu’il puisse relancer les logiciels « métier » de son client. La copie complète du  disque est ensuite réalisée avec les paramètres de lecture adéquats.

Le client à récupéré récupéré la totalité des données de la grappe raid en bon état :

  • En moins de 24 Heures : les fichiers essentiels à la reprise de son activité (Base SQL),
  • En moins de 48 Heures : l’ensemble de ses données afin de reprendre là où tout s’était arrêté.